L’énergie du Monde d’après
Un vrai mouvement citoyen de transition dans la Vallée du Gapeau, pour imaginer ensemble un avenir concret et positif
gapeau, vallée du gapeau, transition, gapeau transition, sollies-pont, sollies-ville, sollies-toucas, valaury, la farlede, la crau, la valette-du-var, la garde, hyeres, cuers, belgentier, meounes-les-montrieux, neoules, pierrefeu, rocabron, puget-ville, toulon, var,
45756
post-template-default,single,single-post,postid-45756,single-format-standard,theme-cabin,cabin-core-1.0.2,woocommerce-no-js,select-theme-ver-3.2,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_background_opacity,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,big_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
 

L’énergie du Monde d’après

L’énergie du Monde d’après

En cette période de sortie progressive du confinement, les réflexions s’intensifient pour que le « monde d’après » ne soit pas la continuation ou l’aggravation d’un système insoutenable sur le plan écologique comme sur le plan social : nos modes de transport, notre alimentation, notre agriculture, les emplois, des secteurs comme le tourisme ou la culture sont impactés.

Dans tous ces domaines, il est question d’un système plus résilient, plus autonome, moins dépendant de marchés mondialisés.

Accélérer la transition  des énergies

Les énergies, dont nous sommes un des acteurs, doivent aussi accélérer leur transition. Nous nous félicitons de la mise en œuvre du premier parc éolien varois sur Artigues Ollières, qui fournira l’équivalent de la consommation électrique de 100 000 habitants et qui montre qu’on peut aller là aussi vers l’autonomie énergétique.

A partir d’une démarche citoyenne, celle de la Vallée du Gapeau en Transition, nous mettons en avant deux priorités incontournables pour le monde d’après :

 

Réduire notre consommation d’énergie

C’est indispensable. Cela concerne la mobilité avec le développement des modes actifs comme le vélo. Cela concerne l’habitat où nous lançons le défi « EcoRénovation » pour une réhabilitation énergétique d’une centaine de logements en privilégiant l’utilisation d’éco-matériaux d’isolation locaux (liège notamment) et le choix d’entreprises et de filières locales. La rénovation énergétique de l’habitat devrait être nationalement et sur le plan européen un des axes du green new deal en projet.

Réduire notre dépendance énergique

Par le développement des énergies renouvelables, locales, citoyennes. Le temps est venu de dépasser les blocages de principe et d’établir des dialogues constructifs sur des projets éoliens tels celui de la Baume des Lumes sur lequel nous travaillons et d’autres projets varois aujourd’hui bloqués.

Activer les projets citoyens

Il est temps aussi d’activer les projets portés par les citoyens dans des secteurs comme le solaire photovoltaïque, l’éolien, la petite hydro électricité ou la biomasse. Nous promouvons sur tous ces projets une appropriation collective par une participation des collectivités et des citoyens, afin d’en favoriser l’acceptabilité et des retombées économiques pour le territoire.

Le temps est venu pour que les objectifs d’autonomie énergétique affichés dans tous les schémas nationaux, régionaux ou locaux (Schéma de Cohérence Territoriale, charte du Parc Naturel Régional, Plan Climat Air Energie…) se traduisent enfin en actes concrets.

 

Le Var, comme la Région peuvent relever ce défi si les citoyens et les collectivités s’y impliquent.

Avatar
Gapeau Transition
contact@gapeautransition.org
Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.