Une journée à l’épicerie de La Cerise
Un vrai mouvement citoyen de transition dans la Vallée du Gapeau, pour imaginer ensemble un avenir concret et positif
gapeau, vallée du gapeau, transition, gapeau transition, sollies-pont, sollies-ville, sollies-toucas, valaury, la farlede, la crau, la valette-du-var, la garde, hyeres, cuers, belgentier, meounes-les-montrieux, neoules, pierrefeu, rocabron, puget-ville, toulon, var,
46337
post-template-default,single,single-post,postid-46337,single-format-standard,theme-cabin,cabin-core-1.0.2,woocommerce-no-js,select-theme-ver-3.3,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_background_opacity,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,big_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 

Une journée à l’épicerie de La Cerise

Une journée à l’épicerie de La Cerise

A quoi ressemble une journée type à l’épicerie de La Cerise ?

Voici un petit aperçu de notre quotidien, rythmé par la gestion des produits, les commandes, l’implication des adhérents-clients, et bien-sûr les échanges et le partage.

Démarrage

Sandrine, la salariée, arrive la première. Elle fait le point sur ce qu’il y a faire : ce qui reste en suspens de la veille, les livraisons du jour, les commandes à faire, s’il n’y a pas de changement de dernière minute au planning et tout ce que l’auteur de cet article ne sait pas !

80 adhérents à gérer !

Les adhérents du planning sont environ quatre-vingts à se répartir entre la caisse et la mise en place-accueil (les facilitateurs) sur un mois. La bénévole qui s’occupe du planning doit, semaine après semaine, faire en sorte que les permanences soient toutes assurées. Un sacré casse-tête, la gestion du planning, je préfère être à la communication à vous écrire des mots doux !

Premiers échanges

Avec les premières livraisons et les premiers adhérents-clients arrivent les premières discussions. Car évidemment, encore plus en ces temps particuliers, nous prenons le temps d’échanger quitte à finir la discussion à l’extérieur.

La journée

Puis, tout au long de la journée, l’épicerie va voir passer les bénévoles qui font la Cerise au quotidien. Un membre de l’aménagement pour installer une nouvelle armoire réfrigérée, une secrétaire qui récupère les dernières adhésions, une adhérente-comptable qui prend les dernières factures, un adhérent du groupe approvisionnement qui fait une livraison, moi-même en train d’afficher (enfin !) les nouveaux horaires suite au couvre-feu (j’avais le secret espoir que cela ne durerait pas…), un membre de la buvette avec la liste des courses pour le prochain marché bio, notre président qui nous met au courant, entre autre, des dernières avancées concernant le tiers-lieu, et une mention spéciale pour les adhérents qui font le ménage (tout seuls) le lundi matin, quand l’épicerie est fermée. J’en oublie certainement !

(hyper)actifs

Puis bien sûr, il y a ceux que j’appelle les « hyperactifs de la Cerise », qui ont font partie d’un groupe, mais qui sont toujours partants pour aider et faire selon les besoins du moment. En effet, voici une conversation type à l’épicerie : « Ça tombe bien que tu sois là, je voulais te parler de […], qu’en penses-tu ? OK, on en parle à […] et on le fait. »

Une chose est sûre, à la Cerise, nous ne nous ennuyons pas !

Il va de soit qu’avant de fermer l’épicerie, la caisse a été faite et les lumières éteintes !

 

À bientôt !

Avatar
Gapeau Transition
contact@gapeautransition.org
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.