Le Grand jardin, du local et du bio !
Un vrai mouvement citoyen de transition dans la Vallée du Gapeau, pour imaginer ensemble un avenir concret et positif
gapeau, vallée du gapeau, transition, gapeau transition, sollies-pont, sollies-ville, sollies-toucas, valaury, la farlede, la crau, la valette-du-var, la garde, hyeres, cuers, belgentier, meounes-les-montrieux, neoules, pierrefeu, rocabron, puget-ville, toulon, var,
47184
post-template-default,single,single-post,postid-47184,single-format-standard,theme-cabin,cabin-core-1.0.2,woocommerce-no-js,select-theme-ver-3.4,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_background_opacity,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,big_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive
 

Le Grand jardin, du local et du bio !

Le Grand jardin, du local et du bio !

Une productrice clé de la Cerise sur le Gapeau, Véronique Albert, ou la passion dévorante de la Terre !

La terre en héritage

C’est au quartier des Pachiquous, dans la plaine agricole solliès-pontoise, que l’exploitation de Véronique Albert le Grand jardin existe depuis plus de 35 ans. C’est sa mère Claude, titulaire, entre autres, d’une formation agricole, qui l’a créée choisissant aussitôt de mettre en place les préceptes de la culture Bio en obtenant presque dès le début la certification Ecocert pour son 1,5 hectare !

Véronique, née à Toulon, mère de 4 enfants, titulaire d’une maitrise de géosciences et géotechnique, a repris les rênes du jardin il y a 15 ans sans formation particulière mais animée du désir de travailler sa terre, épaulé à son temps libre par son mari hyérois Xavier professeur d’histoire/géo, sa mère s’orientant vers la production de spiruline sur une partie de l’exploitation.

L’esprit de famille

« Quand j’ai repris il y a 15 ans la structure était en place… 5000 m² de maraîchage, une ligne de figuier et une centaine de poules pondeuses, explique Véronique.

« Ma sœur Catherine a créé en parallèle il y a une dizaine d’années sur le même site la Ferme pédagogique des 4 saisons et propose, en particulier à de nombreux scolaires, diverses activités de découverte du monde du Vivant : la pollinisation, les fleurs, le cycle de la graine, les abeilles, en s’appuyant sur un jardin permacole et les cultures de l’exploitation. »

De la diversité

Le maraîchage du Jardin de Solliès est varié et fonctionne tout au long de l’année, du fait du peu de gel depuis quelques années, sous serre, en tunnel ou en plein champs, avec légumes et quelques fruits de saison.

L’hiver ce sont navets, blettes, cébettes, fenouils, betteraves, salades, roquette, mâche, cerfeuil, persil, coriandre, pommes de terre, choux divers, poireaux, courges… et l’été les classiques tomates, courgettes, poivrons, concombres, aubergines, patates douces s’ajoutent à la production. Pour ce qui est des fruits, fraises, melons des Canaries, raisins de table, pastèques ou encore kakis complètent l’offre.

Au cœur de l’épicerie

« J’ai arrêté le système de l’AMAP il y a quelques années et je privilégie désormais la vente directe (lundi et jeudi soir) et le circuit très court. Ce sont des clients participant au fonctionnement de La Cerise sur le Gapeau qui m’ont parlé de l’épicerie et désormais j’y livre ma production le mardi et le jeudi. »

Certifiée Bio, Véronique pratique la rotation des cultures, l’utilisation de fumures, bannit les produits de synthèse et traite au minimum ; des petites parcelles en friche avec des fleurs sauvages permettent de recréer de la biodiversité et favorisent le retour et l’installation d’insectes qui luttent naturellement contre les prédateurs !

 

Le Grand jardin : 7 impasse des Pachiquous à Solliès-Pont

Marc Rathouis pour la Cerise sur le Gapeau

Tags:
Gapeau Transition
contact@gapeautransition.org
No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.